Le métier

Être entrepreneur, chef d’orchestre

Le statut de travailleur autonome ou de microentreprise présente des avantages indéniables pour les entreprises qui retiennent leurs services.

La plupart des travailleurs autonomes du Québec ont délibérément choisi de ne pas avoir d’employeur et de prendre des risques commerciaux pour lancer leur propre entreprise. En ce sens, ils sont des entrepreneurs à part entière.

Le travailleur autonome ou la microentreprise doit donc, tous les jours, assumer un rôle de véritable chef d’orchestre. La gestion du travailleur autonome, d’une microentreprise peut sembler une affaire périlleuse à bien des égards. La relation que les travailleurs autonomes québécois entretiennent avec leurs donneurs d’ouvrage est comparable à celle que n’importe quelle autre entreprise entretient avec ses clients.

Être un entrepreneur, c’est jongler en même temps avec la réalisation d’un travail qu’on aime, la gestion administrative de nos affaires et la promotion de notre savoir-faire. À cela s’ajoute la gestion de notre budget et de notre patrimoine personnel.